Cougar town, la gentille série qui se voulait choc

Fraîchement divorcée, Jules passe son temps entre son agence immobilière et son fils, Travis, de 17 ans. En plein dans la quarantaine rayonnante, elle va tenter de garder son sex-appeal et retrouve une vie de femme, notamment grâce à de beaux éphèbes…

Friends en Floride

 

Les cougars sont partout dans les magazines people : Demi Moore, Madonna, Claire Chazal… Avoir plus de quarante ans, avoir un corps de rêve et se taper des petits jeunes n’est pas qu’une mode, c’es un véritable fait de société. C’est donc assez naturellement que les scénaristes se sont emparés du phénomène pour le mettre à l’écran.

Dans le rôle de la quarantenaire bien foutue et super sympa, c’est Courteney Cox-Arquette qui a été retenue, comme prédatrice de chaire fraîche. Physique exceptionnelle et capital sympathie au top, l’ancienne Monica Geller de « Friends » excelle ici dans le rôle de la jeune maman et bonne copine, s’assurant ainsi de rendre sympathique ses pseudo frasques sexuelles.

Pour l’accompagner, on retrouve la piquante Christa Miller-Lawrence, précédemment vue dans « Scrubs » et qui interprétait la femme du Dr Cox. Ici, elle interprète une femme au foyer dominatrice, meilleure amie et conseillère de Jules. Et pour compléter ce duo, Busy Philipps interprète l’assistante de Jules, une blonde pulpeuse et écervelée, qui va redonner un coup de jeunisme à sa boss et qui la pousse à se trouver l’amour ou du moins s’amuser avant de le retrouver.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser les hommes sont aussi présents dans la série : pour entourer les 3 filles, on retrouve un ex-mari envahissant au grand cœur, un ado très attaché à sa mère, un mari dévoué et soumis et un voisin super beau gosse qui enchaîne les minettes, au grand désespoir de l’incorrigible romantique qu’est Jules. Les quelques toy-boys qui vont faire des apparitions ne perturbent en rien l’équilibre de ce petit groupe de copains soudé.

Le problème de la série réside dans son côté « politiquement trop correct » de la manière d’interpréter le sujet. Sur 24 épisodes, seuls les 3 premiers montrent une relation 20-40, et avec une certaine gêne de la part de Jules, encore peu sure d’elle quant à son potentiel de séduction et son souhait de passer du bon temps avec un jeunot. Et finalement, la série vire plus du côté « Friends » dans un joli lotissement de banlieue (type Wisteria lane) plutôt que « Sex and the city »… Le seul cougar de la ville est un personnage secondaire, Barb, qui prend un malin plaisir à se moquer du manque de confiance en elle de Jules, mais que l’on ne voit jamais avec une de ses proies…

Même si la série est sympathique, elle ne nous emmène pas où l’on le souhaitait, et on reste sur sa fin. La morale de l’histoire semble être que les quadras sont finalement bien mieux entre eux, qu’avec des minets imberbes.

Avec : Courteney Cox, Christa Miller-Lawrence, Brian Van Holt, Josh Hopkins, Busy Philipps, Dan Byrd, Ian Gomez – spécial guests : Lisa Kudrow, Sheryl Crowe

Cette entrée a été publiée dans Non classé and taguée , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *