5 ans de réflexion

Tom est second dans un grand restaurant de San Francisco, et Violet une étudiante en doctorat de sociologie qui attend son premier poste à l’université. Alors qu’ils décident de se marier, elle reçoit une proposition de job dans le Michigan. Un choix s’impose alors à eux : lequel des deux va faire le sacrifice de sa carrière pour qu’ils restent ensemble dans la même ville ?

Carrière 1 – Vie perso 0

Sous ses airs de comédie romantique de l’été, « 5 ans de réflexion » propose une sujet assez terre-à-terre, auquel chaque couple est confronté à un moment, à savoir la question du sacrifice de la carrière de l’un par rapport à l’autre (que ce soit à cause de l’arrivée d’un enfant, d’une mutation géographique, etc.).
Pour interpréter ce couple dans la tourmente, le duo Segel/Blunt est tout simplement craquant. Emily Blunt n’est pas qu’une énième belle plante, elle transpire la joie de vivre et une fraîcheur naturelle et décomplexée, qui irradie l’écran. Jason Segel, lui, est sans conteste le nouveau « Jennifer Aniston » des comédies romantiques, la finesse en plus (« En cloque, mode d’emploi », « Sans Sarah rien ne va », « Bad Teacher », la série « How I met your mother »). Son physique de gros nounours, sa bonhomie rassurante, la gentillesse qui se dégage de son regard de labrador, son humour cynique et tendre… Tous les ingrédients sont rassemblés pour donner une histoire plausible, mais surtout poignante et cinglante, du temps qui passe et qui érode le couple.
Car même si cette comédie est produite par Judd Apatow, il est important de signaler qu’elle est co-écrite par Jason Segel. Donc, exit les blagues scato ou les libidos adolescentes exacerbées, place à la finesse et l’humour adulte. Il prouve par ses choix et son talent que, dorénavant, Hollywood doit compter sur lui pour distiller une bonne dose d’humour élégant sur les écrans, et ranger au placard les quadras botoxés de Sunset boulevard : Ben Stiller, Paul Rudd, Owen Wilson, et compagnie.

Article pour Abusdecine.com

Cette entrée a été publiée dans Cinéma. Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *