Tout ce qui brille, ou la fascination du bling-bling

Ely et Lila sont deux jeunes femmes issues d’un milieu modeste. L’une travaille dans la restauration rapide, l’autre dans un cinéma, et chacune rêve de changement. Pour egayer leur quotidien, elle écume les soirées parisiennes branchées, où Ely ne se sent pas à sa place et Lila au contraire joue la comédie pour tenter de toucher ce monde auquel elle n’appartient pas…

La fascination du bling-bling en banlieue

Avec une bande annonce aussi « catchy », montrant deux copines inséparables, qui rigolent, dansent et chantent à tue tête leur joie de vivre à créer son effet, le tout sur la chanson de Véronique Samson : Drôle de vie, qui reste en tête pendant des jours et des jours… Tout ce qui brille a réussi à attirer les foules dans les salles obscures ce printemps.

Malheureusement cette comédie bien pensée n’a rien d’autre à offrir à son spectateur en tant que scène comique, et le film renvoie finalement une image plutôt triste de la proche banlieue parisienne, où chacun ne rêve que d’une chose, en partir. C’et un portrait assez réaliste de ces jeunes qui fantasment d’échapper à leur milieu, allant jusqu’à le mépriser et en avoir honte, sans réfléchir à toutes les bonnes choses qu’apportent la stabilité de leur famille, et les valeurs qu’elle véhicule.

Tout ce qui brille est une jolie histoire qui pourrait mettre du plomb dans la cervelle de quelques jeunes qui rêvent de Paris, télévision et marques de luxe…

Sortie le 24 mars 2010

Cette entrée a été publiée dans Cinéma and taguée , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *