Festival de Cannes 2010 – J2

Aujourd’hui la journée commence avec la présentation hors compétition du dernier Oliver Stone : « Wall street 2 ». Malgré un début poussif, on se laisse porter par l’histoire de Jake, un jeune trader de Wall Street, dont le mentor et patron se suicide suite au crash des marchés de 2008. Sur fond de crise mondiale, il va tenter de faire son métier selon ses valeurs, sa route croisant celle du père de sa copine, un ancien trader véreux qui sort de prison et tente de renouer des liens avec sa fille… Même si le sujet est encore frais dans les esprits, Stone a le mérite de livrer une jolie histoire, fouillée et pleine de tendresse (c est aussi ce qu’on pourrait lui reprocher).

Ensuite, la compétition peut reprendre avec « The Housemaid » un remake de « la servante »: très beau, esthétique, avec pour moi une fin ‘surprenante’ (en complet décalage avec le film), mais quand même une bonne surprise. 

Mais c’était sans compter sur « Chatroom » ! La transposition dans le réel de la notion de chatroom : couloir immense desservant de nombreuses pièces (des chatrooms), aux noms et intérieurs décorés selon les créateurs de chacune d’elles. Non seulement le thème a le mérite d’être terriblement contemporain, il met en scène les dangers du net et l’influence que des adolescents qui ne se connaissent pas peuvent avoir les uns sur les autres. L’acteur principal, Aaron Johnson, précédemment vu dans Kick-ass, est fascinant dans ce rôle machiavélique de puppet master, montrant un peu plus son potentiel à seulement 19 ans !

Cette entrée a été publiée dans Cinéma. Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *