Kiss & Kill

Jen, une jeune américaine fraîchement larguée, passe quelques jours à Nice, avec ses parents. Dans son hôtel, sa route va croiser celle d’un charmant jeune homme qui s’avère entre un tueur à gage en mission. Cette rencontre va déclencher, chez lui, l’envie de raccrocher, et d’échanger cette vie qui le pèse par une vie pépère de gentil mari, dans une gentille banlieue. Mais peut on réellement raccrocher ses armes quand on fait partie des forces du gouvernement…

Faux M. & Ms Smith

 

Selon l’affiche, Kiss & Kill semble nous vendre une sorte de M. & Ms Smith à la sauce romantique, où Ashton Kutcher en tueur à gage va embringuer sa femme dans ses aventures. Mais rapidement, le film va peu à peu prendre des airs de comédies romantiques et les scènes musclées tarderont à venir.

En tant que producteur Ashton Kutcher a bien compris comment utiliser son potentiel auprès de ses spectatrices en se montrant comme le mec presque parfait, romantique à souhait et au physique « à tomber par terre ». Pour lui donner la réplique, Katherine Heigl, elle aussi abonnée aux comédies romantiques depuis « Grey’s anatomy », « 27 robes » ou encore « l’abominable vérité ». Ce duo plutôt improbable a du mal à trouver son alchimie, que ce soit lors de leurs rencontres ou dans leur vie de couple… et pourtant derrière la caméra se trouve l’un des réalisateurs de comédies romantiques à succès : Robert Luketic (rendu célèbre par « La revanche d’une blonde »).

Oscillant entre Mon beau père et moi dans la relation d’Ashton Kutcher avec Tom Selleck, et M. & Ms Smith dès qu’un flingue se retrouve dans les mains frêles de Katherine Heigl, Kiss & Kill n’est pourtant pas la comédie romantique que l’on attendait, à notre grand regret.

Sortie le 23 juin 2010

Cette entrée a été publiée dans Cinéma and taguée . Placez un signet sur le permalien.

One Response to Kiss & Kill

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *