Mardi après Noël

Paul, père de famille, quarantenaire, vit une passion amoureuse hors mariage avec une belle jeune femme de 27 ans, rencontrée quelques mois plus tôt. Malgré tous les stratagèmes et mensonges pour éviter à sa femme de découvrir cette liaison, Paul a dû mal à vivre cette relation adultère et à faire un choix entre ces 2 femmes…

La banalité de la vie de famille contemporaine

 

Le film commence par une très belle scène de complicité entre deux amants, sur un lit. Leurs corps et leurs sourires exaltant un bonheur sans faille, et complètement idéalistique. Cette relation nourrit de désir commun émeut par tant de sincérité. Mais pourtant c’est de cette relation illégitime que va naître le dilemme auquel est confronté Paul, mari et père de famille, heureux dans son mariage malgré la routine apparente…

Muntean, le réalisateur roumain, en voulant mettre en scène le choix cornélien d’un homme tiraillé entre 2 amours, finit par ennuyer son audience. La fraîcheur qui se dégage de la première scène s’efface complètement par la suite, et ne reviendra jamais. La lenteur du processus de décision accentue la lassitude dans lequel il nous plonge…

Courage ou lacheté d’un homme face à un tel choix, qui arrive à plus de 80% des hommes mariés aurait pu émouvoir ou attendrir, malheureusement il réussit à nous plonger dans un récit dont l’intérêt est plus que minime.

Sortie le 8 décembre 2010

Cette entrée a été publiée dans Cinéma. Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *