Sexe entre amis (Friends With Benefits)

Jamie, une belle New-yorkaise, chasseur de tête, est chargée de recruter pour le magazine GQ un nouveau directeur artistique. Elle fait venir de Los Angeles Dylan, dont le site internet est un réel succès. Mettant les atouts de la ville en avant, Jamie va réussir à lui faire accepter le poste, et petit à petit, le Californien esseulé va se rapprocher de la brune aux grands yeux. Tous les deux émotionnellement instables décident alors d’entretenir une relation amicale avec un petit plus : parties de jambes en l’air à volonté, mais sans jamais tomber amoureux l’un de l’autre.

Juste un doigt. Vous ne voulez pas un whisky d’abord ?

Revoilà une ‘romcom’ américaine, avec en tête d’affiche le chanteur de « Sexy bag » au déhanché sensuel, Justin Timberlake, et la sulfureuse Mila Kunis, découverte par le grand public sous les traits du « Black Swan » de Darren Aronovsky. Avec toute la sensualité et le sex appeal que dégagent ces deux acteurs, « Sexe entre amis » s’annonce comme une partie de jambes en l’air d’une heure et demie des plus sensuelles … Malheureusement, c’était sans compter sur la bonne morale made in US !

 

Le dénouement de cette histoire de cul sans implication émotionnelle est perceptible dès les premières minutes. Mais heureusement pour le spectateur, la route vers notre happy end est plutôt bien construite et divertissante (pas de comparaison possible entre « Sexe entre amis » et « Sex friends », sortis quelques mois plus tôt avec Natalie Portman et Ashton Kutcher ; ici, le réalisateur et les scénaristes n’ont pas compté que sur la belle gueule des acteurs).

 

On pourrait pourtant reprocher que l’action se déroule à New York et que les clichés sur la grosse pomme nous donnent l’impression de faire une visite dans un bus à étage (vue sur l’Empire state building, Chrysler building, Brooklyn bridge, Times square, Grand central…). Même remarque pour les vues de Los Angeles (Chinese theatre, Hollywood sign…). On pourrait aussi reprocher les scènes ridicules d’un Justin Timberlake sur les toilettes, ou encore le besoin que les scénaristes ont d’ajouter un élément mélodramatique pour donner de l’épaisseur à une histoire qui en a peu…

 

« Sexe entre amis » est néanmoins une comédie fraîche et plaisante, dopée par une BO ‘punchy’ (Death cab for a cutie, Semisonic, Third eye blind, Foster the people…) et une énergie positive communicative, malgré un côté prévisible assumé.

sortie le 7 septembre 2011

Cette entrée a été publiée dans Cinéma. Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *