Et si on vivait tous ensemble ?

Chaque semaine, cinq amis et retraités se donnent rendez vous pour un repas, et pour bavarder dans le doux jardin de la maison d’Annie et Jean. Chacun a son lot de petits tracas de santé, mais ils évitent toujours soigneusement d’y faire référence, souhaitant préserver au maximum leurs proches. Un jour, Jean va proposer à Claude, Jeanne et Albert d’emménager dans leur maison, aujourd’hui trop grande pour sa femme et lui…

La coloc’ de seniors

Alors que la France est en plein papy boom et que la question de la prise en charge de nos aînés se fait de plus en plus grande dans les familles, ce film arrive à point nommé en posant la question difficile de la fin de vie, sujet très peu abordé au cinéma. « Et si on vivait tous en semble ? » aborde ainsi avec justesse les aspects préoccupants et sérieux de la vieillesse (faiblesse cardiaque, cancer, Alzheimer, solitude, dépendance, etc.), ainsi que la sexualité, tout ceci sans tabou.

Ne versant ni dans le jeunisme, ni dans l’excès inverse des papis et mamies grabataires, le film donne une vision actuelle de la vieillesse et de ses tracas avec humour et surtout beaucoup de tendresse, sans jamais sombrer dans le pathos. Malgré le côté improbable du couple Fonda / Richard, voir ces monstres du cinéma se donner la réplique sans complexe est extrêmement réjouissant. On éprouve beaucoup de tendresse pour chacun d’entre eux, se moquant bien des années qui passent.

Desservi par une réalisation assez pauvre, une construction scolaire qui rend le film lourd par moment, cette comédie dramatique n’en est pas moins une excellente surprise.

Sortie le 18 janvier 2012

Critique écrite pour abusdecine.com

Cette entrée a été publiée dans Cinéma. Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *